Le Karma, c’est quoi au juste ?

Le Karma et la reincarnation

Le mot karma est de plus en plus utilisé de nos jours, mais très peu de gens comprennent ce que ce mot signifie. Tout le monde connaît l’effet boomerang : ce que je fais aux autres me reviendra un jour ou l’autre; c’est ce que le karma signifie. Nous récoltons ce que nous semons. La plupart d’entre nous sommes sur la terre parce que nous avons une mission à accomplir et des dettes à payer envers la vie.
La loi du karma n’est donc pas une punition mais une loi d’amour qui apporte l’espoir. Par l’amour, nous comprenons les conséquences de nos actions afin que notre âme puisse grandir. Une vie n’est pas suffisante pour que l’âme paie ses dettes karmiques. Parce que nous avons un libre arbitre, nous pouvons changer notre destinée et par la flamme violette nous pouvons transmuter ce karma.

Selon la tradition, la loi du karma révèle nos pensées, nos paroles et nos actes, positifs aussi bien que négatifs et dont nous subirons personnellement les conséquences, positivement ou négativement. Le karma est notre plus grand bienfaiteur puisqu’il nous renvoie le bien que nous avons fait aux autres ; c’est aussi notre plus grand maître car il nous permet de tirer des leçons de nos erreurs.

La croyance au karma et à la réincarnation se retrouve dans de nombreuses cultures et religions, anciennes et modernes. Par exemple, dans l’hindouisme on y explique que l’âme récolte ce qu’elle a semé dans les vies antérieures, le bon comme le mauvais. Dans la Grèce antique, Pythagore enseignait que les nombreuses incarnations de l’âme lui donnaient la possibilité de se purifier et de se perfectionner.

Dans la tradition judéo-chrétienne, Jésus lui-même nous enseigne que nous sommes karmiquement responsables de nos paroles : « Toute parole sans fondement que les hommes auront proférée, ils rendront compte au Jour du Jugement. » L’apôtre Paul annonce la loi du karma quand il déclare : « Car ce que l’on sème, on le récolte… Chacun recevra son propre salaire selon son propre labeur. » La flamme violette, cadeau de Saint-Germain, est la flamme qui active en nous la miséricorde, le pardon et la transmutation de ce karma. La flamme violette transmue la cause, l’effet, le registre et la mémoire de tout ce qui n’est pas harmonie divine en nous. Elle peut nous aider dans le processus de résolution du karma à faire de nous un être nouveau.

Extraits du livre Karma et Réincarnation,
Élizabeth Clare Prophet et Patricia Spadaro
publié aux Éditions Lumière d’El Morya

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.