Coach en bien-être ! C’est quoi ce truc ?

Je communique de façon récurrente sur le bien-être et le bonheur et la spiritualité, certains qui me connaissent ne comprennent pas vraiment cette notion. La vie « chargée en expérience » que j’ai vécue a construit l’homme que je suis aujourd’hui, j’ai atteint un niveau d’évolution, de développement personnel  et de sérénité que je souhaite partager avec mon prochain. Mon attachement à ces valeurs de vie, et l’envie d’apporter aux autres cet état de grâce dans leur vie de tous les jours m’ont poussés à m’interroger sur la meilleure façon de partager ce bonheur de vivre …Le terme de bien-être possède deux principales désignations, celle qui est physique et celle qui est psychologique.

Description

Le bien-être est un état lié à la santé, au plaisir, à la réalisation de soi, à l’harmonie avec soi et les autres.

On pourrait présenter cette notion de bonne santé globale comme le mélange des notions d’autonomie, de plaisirs et de l’absence de peine, pour maximiser le bien-être général.

Le terme de bien-être possède 2 aspects : celle qui est physique et celle qui est psychologique. Le bien-être physique est défini par la sensation
d’une bonne santé physiologique générale, d’une satisfaction des besoins primordiaux du corps. Il peut inclure l’absence de fatigue et de stress.
Le bien être psychologique est issu d’une évaluation personnelle et subjective qui peut provenir de satisfactions diverses, financières, professionnelles,
sentimentales mais aussi de l’absence de troubles mentaux.

Et si la spiritualité apportait aussi du bien-Être …

La notion de spiritualité comporte des définitions différentes selon le contexte de son usage.
Elle se rattache traditionnellement à la religion dans la perspective de l’être humain en relation avec un être supérieur (Dieu) et le salut de l’âme.
Elle se rapporte, d’un point de vue philosophique, à l’opposition de la matière et de l’esprit( L’Univers) ou encore de l’intériorité et de l’extériorité.
Elle désigne également la quête de sens, d’espoir ou de libération et les démarches qui s’y rattachent (initiations, rituels, développement personnel,
Nouvel-Âge). Elle peut également, et plus récemment, se comprendre comme dissociée de la foi en Dieu, jusqu’à évoquer une « spiritualité sans dieu ».

L’expérience spirituelle (ou expérience mystique), par la recherche d’intériorité, de connaissance de soi, de transcendance, de sagesse, ou de dépassement
des limitations de la condition humaine est indissociable de la démarche intellectuelle. C’est pourquoi la spiritualité débouche généralement sur des démarches corporelles, émotionnelles et mystiques, cherchant à générer une expérience transcendante,
une relation (selon l’une des étymologies de religion) avec Dieu, le Soi, la Conscience, l’Âme, le Monde, le Devenir etc.
Pour certains, le but de la spiritualité est une exploration profonde de l’intériorité, conduisant à l’éveil spirituel, une conversion intime, ou l’accession à un état
de conscience modifié et durable.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.