Pistes pour tenter de faire face à l’éducation d’un enfant indigo

 

Quelques pistes pour savoir éduquer un enfant indigo

Avant propos : Lorsque vous vivez avec un enfant Indigo, vous devez vous rappeler que votre enfant est très différent de vous. Ce qui a marché pour vous lorsque vous étiez enfant, ne fonctionne plus avec lui.

A – Localiser les problèmes.

1. L’éducation.

Les enfants Indigo fonctionnent principalement à partir du cerveau droitCela signifie qu’ils sont créatifs, intuitifs, imaginatifs et émotionnellement intelligents. Notre culture est essentiellement orientée vers le cerveau gauchece qui signifie qu’elle est linéaire, rationnelle et logique. Les difficultés surviennent lorsque l’enfant entre dans le système scolaire et doit adapter son mode de fonctionnement. Un être orienté cerveau droit apprend très vite et fait souvent des raccourcis intuitifs qui démontrent une intelligence étonnante. Mais le système scolaire est adapté au fonctionnement du cerveau gauche, qui est répétitif systématique, organisé, linéaire, et cumulatif. Cette approche « plus lente » signifie que l’enfant s’ennuie très rapidement et perd tout intérêt. En règle générale, il cherche d’autres moyens de stimuler son intérêt.
Ceci conduit de nombreux enfants Indigo à être étiquetés comme souffrant de déficit d’attention ou de déficit d’attention avec hyperactivité, et traités avec du Ritalin, alors qu’en fait, leur seul problème est l’ennui.
Aussi, en raison de leur intelligence intuitive, ils peuvent souvent faire un bout de chemin au sein du système scolaire avant qu’il soit établi qu’ils ne peuvent pas lire ou écrire correctement . Ce qui conduit à étiqueter l’enfant en tant que « dyslexique », une autre tare.
Ceci est dommageable car votre enfant Indigo a un fort sentiment d’être parfait, et d’être ici pour une mission. S’il est dit qu’il est dysfonctionnel ou que quelque chose ne va pas avec lui, il sera traumatisé et cherchera à guérir ou à dissimuler cette blessure. A l’adolescence, ceci peut le conduire à un abus de drogues et à des troubles alimentaires qui seront des moyens de guérir ou de cacher ce traumatisme.

Il est extrêmement important que l’enfant Indigo soit reconnu comme différent et non comme dysfonctionnel. Si sa différence est honorée et gérée, l’enfant va grandir de manière équilibrée ; mais si ce n’est pas le cas, cela conduira à un dysfonctionnement et des problèmes.

2. La sensibilité au stress environnemental.

Votre enfant est également beaucoup plus sensible que vous ne l’étiez ou que vous l’êtes. Son audition, sa vision et ses sens sont beaucoup plus développés que les vôtres. Cela fait partie du bond de l’évolution, les humains deviennent plus ouverts et plus sensibles.
Ceci signifie que votre enfant sera stressé et bouleversée par des bruits forts, des foules de gens, des musiques et des émissions de télévision bruyantes. Sa réponse sera soit de se mettre à l’écart et de déprimer, soit de tolérer cette stimulation et de devenir hyperactif et destructeur.
L’enfant Indigo a donc besoin d’un environnement familial calme et tranquille avec un minimum de jouets et de gadgets électroniques, et certainement pas la télévision comme baby-sitter. Il y a une grande corrélation entre la quantité et le type d’émissions tv qui sont absorbés et le comportement de l’enfant.
Le stress environnemental inclut également la relation des parents entre eux. S’il existe une agression manifeste ou implicite dans la maison, l’enfant s’en emparera et développera, soit des dysfonctionnements, soit des mécanismes de défense. Vous ne pouvez rien cacher à l’enfant Indigo, il lit votre aura et comprend exactement ce que vous pensez et ressentez même si cela demeure inconscient.

3. L’alimentation.

Le corps physique de l’enfant Indigo est également très sensible. Souvent, ils ne peuvent pas tolérer les aliments transformés et les additifs alimentaires. Ils réagissent également très mal au sucre et à la caféine.
Ceci signifie que les bonbons, les boissons artificiellement colorés, les biscuits, les tartes, les hamburgers et le chocolat vont induire des dysfonctionnements et des comportements hyperactifs chez l’enfant. Nourrir un enfant Indigo avec un chocolat et un coca cola équivaut littéralement à donner une drogue à l’enfant. Son système va réagir en devenant suractivé, en produisant un comportement hyperactif suivi d’un crash ou d’une colère lorsque les effets se seront dissipés et que l’enfant souffrira de symptômes de manque de sucre et de caféine.
Cela peut également signifier qu’un régime alimentaire « normal » ne sera pas toléré par de nombreux Indigos. Le poulet et la viande sont remplis d’hormones, d’antibiotiques et de produits chimiques, et la plupart des conserves ou des aliments transformés vendus en supermarchés contiennent aussi des substances chimiques qui peuvent ne pas être tolérées. En outre, l’enfant peut être intolérant au gluten, ceci se traduisant par des symptômes tels que l’eczéma, des troubles digestifs et des troubles O.R.L.

B – Comment résoudre ces problèmes ?

1 – L’éducation.

Votre enfant Indigo réagit bien à un système éducatif qui équilibre les cerveaux droit et gauche, qui intègre la créativité sous forme de musique, d’art, de danse et de théâtre.
La meilleure pédagogie pour un enfant Indigo est probablement la pédagogie Waldorf (Steiner) qui maximise le cerveau droittout en développant le cerveau gauche en support. Il met aussi l’accent sur l’ancrage de l’enfant dans le corps, car de nombreux enfants Indigo gèrent leurs difficultés en prenant de la distance ou en s’échappant de leur corps.
Si votre enfant a été diagnostiqué « hyperactif avec déficit d’attention » ou « ayant un simple trouble de l’attention », gardez-vous de le mettre sous Ritalin, qui est une drogue (avec des effets secondaires et des symptômes de manque) conçue pour aider les parents et les enseignants plutôt que l’enfant lui même. Il existe des solutions homéopathiques et alimentaires qui sont moins nocives et plus efficaces.

2 – Le stress environnemental.

Durant les premières années de vie, réduire le bruit et le stress. Cela implique de minimiser la télévision, les jeux électroniques et les activités violentes.
Encourager le jeu, la lecture, l’imagination, la lecture et les livres, les coloriages et les contes.
Créer un environnement calme et tranquille, dans la mesure du possible.

3 – L’alimentation.

C’est la partie la plus difficile à gérer parce la facilité en matière d’achats et la pression de l’entourage signifient que l’enfant sera exposé à l’attrait de la malbouffe.
Essayez de vous concentrer sur des alternatives naturelles, bio et saines.
Si l’enfant souffre de sautes d’humeur ou d’allergies, vous devrez identifier le problème alimentaire et adopter un plan nutritionnel plus équilibré.

avatar Celia Fenn

Celia Fenn
Note : Le texte d’origine, complet, est de Célia Fenn, visible sur son site [http://www.starchildglobal.com], onglet enfant indigo (colonne de gauche) et portant le titre anglais suivant : Basic Information for Parents of Indigo and Crystal Children. Le texte publié ici est une traduction non originale, remaniée et simplifiée par Ivao auteure du blog [http://enfantcristal.over-blog.com].
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *