Les mécanismes du massage

Comment une pression physique peut-elle avoir une portée biologique.

Article inspiré par celui de Coralie Hancok paru sur le SV de avril 2012
Le massage est un passage obligé pour les athlètes.L’action des mains du masseur est sollicité pour faciliter la récupération des muscles endoloris. Or cette pratique à beau être extrêmement répandue, je ne parle même pas de l’orient ou cela fait partie intégrante de la vie, on a beau trouver des preuves de son existence dès l’antiquité, aucun scientifique n’avait réussi à comprendre les rouages qui permettent au massage de procurer un effet bénéfique au muscles. On n’arrivait pas à comprendre comment une force physique exercée en surface pouvait avoir un effet biologique. Tout au plus certains avaient-ils mis en avant une augmentation de la température, ( l’effet motte de beurre) une diminution de l’excitabilité des récepteurs sensoriels à la douleur ou encore des effets psycho-physiologiques ou également suggéré une élimination locales des molécules toxique , l’acétate en tête . Mais rien sur d’éventuels mécanisme génétique. Rien …Jusqu’à aujourd’hui. Grâce aux derniers outils d’exploration biologique, Mark Tarnopolsky du département de médecine de l’université Mc Master au Canada, vient enfin d’éclairer ce mystère vieux de plusieurs siècles. Et ses conclusions démentant certaines idées reçues et mettent en avant des mécanismes insoupçonnés. Le massage active directement les gènes de nos cellules musculaires !
Pour arriver à une telle conclusion, le chercheur et son équipe ont recruté onze volontaires et les ont soumis à un exercice physique intense. À l’issue de l’exercice, ces »cobayes » ont reçu un massage de dix minutes sur une seule de leurs jambes.
Parallèlement, une biopsie musculaire à été pratiquée sur les deux jambes avant l’exercice , puis dix minutes après le massage, et enfin deux heures et demie plus tard. Les échantillons musculaires obtenus ont ensuite été soumis à de nombreux examens: analyses histologiques pour constater les microlésions musculaires occasionnées par l’exercice ; dosage des différentes molécules libérées par les cellules ; détection des protéines activées…
Résultat: les différences sont frappantes. Dans les cellules de la jambe massée, les molécules inflammatoires sont beaucoup moins concentrées, un peu comme si un médicament avait agi localement .
Que s’est -il passés? Les mains du masseur ont exercé une pression qui a été détectée par les capteurs à la surface  des cellules.
Sous l’influence de cette pression, de petites protéines de kinases, ont vu leur structure chimique se modifier. En effet, ces kinases sont connues pour jouer un rôle dans le processus de mécano transduction, soit la transformation des messages mécaniques en messages biologiques. Cette modification chimique constitue la première étape d’une longue cascade d’événements biologiques qui aboutissent à l’activation de certains gènes .
Ainsi dans la jambe massée, les chercheurs ont-ils repéré  grâce à des sondes ( puces en ARN) la modification de l’expression de neuf gènes différents. Parmi ceux-ci, l’un d’eux , la nucléoprotéine 88, est particulièrement intéressant puisqu’il est connu pour son implication dans la diminution des mécanismes de l’inflammation.
Mais ce n’est pas tout . Les chercheurs canadiens ont découverts qu’un autre mécanismes est également mis en œuvre. De façon étonnante, le massage activé l’expression d’une protéine impliquée dans la synthèse des mitochondries, ces petits organisés cellulaires chargés de fournir de l’énergie aux cellules.
PS: Comme  Olivier Roland de blogueur pro.com, j’ai écris cet article de l’autre bout du monde, mais pas grâce aux revenus de mon blog, car pour l’instant il ne coûte beaucoup plus qu’il ne m’a rapporté.
 Pour en revenir à ce fameux pays culturellement impliqué dans le massage, il s’agit de la Thaïlande , pays magique aux traditions séculaires.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

7 réponses à Les mécanismes du massage

  1. Lauriane dit :

    il faut ajouter à ça les bienfaits circulatoires du massage qui continue fortement à l’élimination des toxines sécrétées durant l’effort, plus la sensation de bien-être qui fait que quand on se sent bien on libère des endorphines qui se répandent dans tout le corps.
    et petit NB : il me semble (si je me trompe corrigez moi) que toutes les secrétions de protéines, hormones etc… sont l’expression des gènes des cellules qui les sécrètent.

    • dominiquedominique dit :

      Je constate, mais ce n’est pas une surprise, que j’ai affaire à une spécialiste. J’aime m’entourer des meilleurs pour progresser.

  2. Ping :Les mécanismes du massage | zenitude - l...

  3. Ping :Les mécanismes du massage | Zenitude – le blog

  4. Ping :Les mécanismes du massage | Perles de So...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *