Le Rayonnement humain selon Georges Lakhovsky

FACULTE de MÉDECINE PITIÉ-SALPÊTRIÊRE

Extrait d’une THÈSE  de 1983 POUR LE DOCTORAT EN MÉDECINE (Diplôme d’état) PAR M PORTES Jean-louis Né (e) le 2-1-1950

PRÉSENTÉE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT  LE Titre:  LA VIE et L’OEUVRE de  Georges LAKHOVSKY

« Le Rayonnement Humain. :

En dehors du pendule et de la baguette, il existe des appareils de mesure du rayonnement humain. Chacun peut constater qu’il est sensible au rayonnement d’autrui, par exemple : la sympathie et l’antipathie.

Nous recherchons la compagnie des personnes qui nous sont sympathiques, au contraire, pour les personnes antipathiques, nous éprouvons une impression désagréable d’irritation, et même de fatigue, instinctivement, nous recherchons à rompre l’entretien.
Nous pouvons expliquer ces phénomènes, grâce aux principes de Lakhovsky. Chaque personne rayonne un complexe de radiations qui dérive des diverses substances chimiques dont est composé le corps humain. Si notre propre complexe de rayonnements est voisin de celui de la personne que nous voyons, alors, nous éprouvons pour elle de la sympathie ; ce qui veut dire que le rayonnement de cette personne trouve sa résonance dans notre organisme, et réciproquement. On peut observer tous les degrés de sympathie correspondants à une plus ou moins grande résonance.

Si au contraire, il y a une trop grande résonance entre les rayonnements des deux personnes en présence, non seulement la résonance n’existe pas, mais encore il se produit des interférences qui l’étouffent ; ainsi, apparaît l’antipathie.

Chez les enfants, les manifestations de joie ou de crainte sont très nettes en fonction de la personne qui s’approche d’eux.

C. Lakhovsky nous cite à ce propos une lettre d’un docteur, ancien assistant de gynécologie, dont voici quelques extraits : j’ai mis au monde une fillette qui maintenant est âgée de 6 mois…. saine et gentille, elle accepte avec des risettes l’approche de tout le monde

………………………………………………………………………………………………. Deux exceptions m’ont été signalées. Un M.X…ami intime de la famille provoque des cris, des pleurs, des rages véritables chaque fois qu’il s’approche de l’enfant. Si l’enfant dort elle s’éveille et pleure. Or, M.X

………………………………………………………………………………………………. a un cancer du
foie et au pylore. Une autre personne ne peut l’approcher, une infirmière, amie intime de la famille, pour cette personne, je suis seul à savoir qu’elle a un cancer de l’utérus, elle même l’ignore …………………………………………………………………..

Pour C. Lakhovsky, ces deux personnes avaient le rayonnement de l’organisme perturbé. Et, c’est ce déséquilibre qui a provoqué chez elles le cancer, comme les pleurs chez l’enfant.
De tous temps, l’influence du rayonnement humain a été reconnue ; la jeunesse par induction provoque un rajeunissement des cellules du vieillard, et l’inverse est également vrai ; les gens mariés vivent plus vieux que les célibataires (si l’un est malade, l’autre peut renforcer l’oscillation affaiblie); « Il ne faut pas croire que tous les hommes en bonne santé sont capables de rétablir l’équilibre oscillatoire de leur voisin  » (deux êtres qui vivent ensemble, n’oscillant pas en résonance, provoquent le déséquilibre oscillatoire des cellules, de celui qui ne supporte pas la vibration de l’autre). »

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *