Lâcher prise

 Apprendre à lâcher prise

Que ce soit sur le plan affectif (amitié, amour, enfants …) ou bien sur le plan professionnel (projet, évolution, responsabilités …) on a tous quelque chose en commun : les préoccupations et les inquiétudes.
Comment lâcher prise ? Comment faire retomber le stress et arrêter de se faire du mauvais sang ?
Si l’on analyse pourquoi on s’inquiète on se rend compte que la plupart du temps c’est à cause de ce qui s’est passé avant dans notre vie. Quand j’étais plus jeune j’ai eu un chien . C’était mon meilleur ami. Il était doux et affectueux. Bref, je l’aimais. Je dois probablement vous faire penser à votre animal domestique ou bien à celui que vous avez eu et qui était capable de remettre un sourire sur votre visage. Mais voilà, quand il est  « décédé »  je me suis dit que je ne voudrais plus jamais de chien ou d’autres animaux. En fait, c’est simplement que j’ai peur de souffrir encore une fois. Pourtant, toutes les raisons que je viens de vous énoncer n’ont aucun lien avec l’instant présent.
En effet, le passé c’est le passé et aucune situation ne se reproduira jamais deux fois exactement de la même manière. Bien entendu, je devrai peut être subir une seconde perte mais pourquoi se priver du bonheur présent en pensant au malheur futur ? En bref, c’est comme en amour, ce n’est pas parce que l’on a été blessé auparavant que l’on ne doit pas essayer une nouvelle fois d’être heureux. Il faut donc couper tout lien avec le passé et vivre dans le présent.
S’inquiéter est en fait une bonne chose quand c’est mesuré. Combien de  maman qui avait toujours peur que leurs enfants n’attrapent froid, qu’ils soient atteints d’une quelconque maladie telle que le cancer, qu’ils n’échouent à l’école et n’aient aucun avenir, qu’ils sombrent dans l’alcoolisme ou encore dans les drogues. Bref, comme toutes les mamans, elles s’inquiètent  pour le futur et le bien être de leurs enfants, mais … avec excès. Elles se rendent malade de stress et d’inquiétude pour des éléments qui pourraient, éventuellement, se produire dans le futur mais, aussi hors de leur portée. Pour elles, s’inquiéter c’était aimer et protéger. Il leurs est alors impossible de lâcher prise. Elles pensent que plus elles s’inquiètent et meilleures mère elle sont. Elles ont appris que l’amour des siens c’est d’être là pour eux mais aussi de les faire vivre et sourire. Qui voudrait d’une mère toujours anxieuse et stressée au lieu d’une mère qui nous fait vivre le présent comme un cadeau ? Persuadez vous que les inquiétudes sont une forme d’autoprotection et d’attention mais qu’en aucun cas qu’elles ne doivent être assimilées à de l’amour.
Après avoir établi ces deux concepts très importants, voici une petite méthode pour supprimer les inquiétudes :
1. Mettez des mots sur ce que vous ressentez. Quel est l’élément déclencheur de ces inquiétudes ? Comme moi, vous allez probablement vous rendre compte que les éléments passés vous font réagir de la sorte alors qu’ils ne devraient pas. Vivez dans l’instant présent et vous éliminerez plus de 95% de vos soucis !
2. Considérez également la différence entre l’instant présent et le futur. Focalisez votre attention sur les éléments pour lesquels vous avez une influence directe. Par exemple, vous seul pouvez choisir ce que vous ressentez, comment vous agissez, et vos réactions par rapport aux autres.
3. Prenez une décision. Décidez de comment vous allez agir dès à présent pour changer les choses.
4. Vous êtes dans une situation conflictuelle où vous devez prendre une décision entre deux éléments. Si vous vous dites « je souhaiterais sortir ce soir avec mes amis mais j’ai ce dossier à rendre » ou encore « j’ai du travail mais mon enfant veut jouer avec moi », prenez du temps pour vous et isolez vous pour penser. Le mieux est de coucher vos émotions sur le papier afin que la logique vous revienne et que vous trouviez un compromis. Cela évite simplement de brasser les éléments dans votre tête et au final de tourner en rond. Trancher n’est pas toujours évident mais parfois un compromis est possible. « Je vais travailler pendant deux heures sur ce dossier et ensuite je sors » ou encore « je vais jouer avec mon enfant pendant une heure et ensuite je me mettrai à travailler ».
5. N’oubliez pas qu’en tant qu’être humain, votre but n’est pas de faire plaisir à tout le monde !            Vous devez trouver une sorte d’équilibre que seul vous devez définir, entre ce que vous voulez et le bonheur des autres. Etablissez vos priorités, (exemple : numéro 1 : famille, numéro 2 : carrière, …) et planifiez les dans votre emploi du temps, cela limitera vos inquiétudes. N’oubliez pas de planifier des temps pour vous N’abandonnez pas, changez vos habitudes progressivement. Persévérez !
Je crois en l’authenticité et que vous pouvez vous auto-coacher ! Comme je le fais moi même
Tout ce que vous avez besoin c’est de quelles notions afin que vous retrouviez la clarté de votre esprit et de votre cœur.
Ces notions ne s’écrivent pas dans un article, elles se travaillent.
PRENEZ VOUS LA DÉCISION DE TROUVER VOTRE PAIX AUJOURD’HUI ?
Votre avis et vos objectifs comptent.
L’Amour, c’est une pure acceptation de l’autre pour ce qu’il est, sans vouloir le changer.
Les défauts que l’on trouve chez l’autre, sont souvent le miroir de nous-même.
Réglez vos problèmes de couple, de stress ou de dépendance grâce à cette approche de la vie.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Avec mots-clefs , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

4 réactions à Lâcher prise

  1. Pingback:lâcher prise | Bon Bien Zen | Phylo-Matin | Scoop.it

  2. Pingback:lâcher prise | Bon Bien Zen | bon bien ze...

  3. Pingback:Lâcher prise | Moment présent - M...

  4. Pingback:Lâcher prise | Relaxation | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>