Connaissez vous le savon d’Alep?

Les orientaux disent qu’il lave le corps et l’âme

Le savon d’Alep a été élaboré à l’origine, dans la ville d’Alep en Syrie. Par le biais des croisades, sa recette aurait atteint l’Europe. Il est donc ainsi le lointain ancêtre du savon de Marseille, qui date de la fin du XVIII e siècles.

Son procédé de fabrication et sa composition n’ont jamais varié depuis l’Antiquité: huile végétale (olive et laurier); eau, soude végétale. La fabrication  traditionnelle ne contient aucun produit de synthèses, aucun solvant,aucun colorant, aucun fixateur de parfum, aucun dérivé de graisse animale

Cela le rend très respectueux de la peau, il s’emploie au quotidien. Recommandé pour les peaux fragiles Enrichi à l’huile de baies de laurier, il est particulièrement conseillé comme un savon de soin pour les peau sensibles et pour celles sujettes à l’acné, l’eczéma, les mycoses, le psoriasis. Il agit en soutien au traitement dermatologique.

Sa douceur et ses qualités antiseptiques en font un allié naturel de la toilette intime.

Il s’emploie aussi comme un masque de soin du visage: laisser agir 1 minute puis rincer à l’eau claire. Je l’utilise aussi comme savon à raser. Frotté à sec sur les piqûres d’insectes, il apaise les démengeaisons.

On l’utilise aussi, placé dans le lit, contre les crampes et les douleurs rhumatismales.

En Orient , le savon d’Alep est découpé en morceaux  ou stoké en blocs dans les placards ou ils se révéle un remarquable anti-mites naturel.

Personnellement je l’utilise aussi en liquide pour le shampoing et en gel douche.

Essayer vous verrez !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *